PRINT_A4_don_juan AVEC LICENCE.jpg

 

 

Histoire:

Construit autour de deux parties et d’un prologue, l’histoire commence au moment où
s’arrête celle de Molière.
Don Juan, emmené par la statue du Commandeur aux Enfers, négocie sa vie et sa liberté
avec la griffe du Diable qui l’emporte.
Celui-ci lui accorde un sursis de dix ans, au terme duquel, sous les traits d’un étrange et
vieux Montreur marionnettiste, il vient chercher Don Juan en voyage à Venise.
Le face-à-face entre le Diable et Don Juan prend la forme d’un procès.
Pendant sa « dernière nuit », se déroule un tribunal où paraissent tour à tour le Diable et
les Ombres des femmes séduites par le Burlador.
Don Juan croit avoir «possédé» et «connu» mille et trois femmes.
Le Diable s’amuse et lui lance deux défis : si le Séducteur peut appeler une seule de ses
conquêtes par son prénom, il sera libre.
Il n’y parvient pas.
Don Juan affirme ensuite qu’il les a fait pleurer : si une larme est sincère et que Don Juan
s’en souvient, le Diable ne l’emportera pas.
Il échoue une nouvelle fois.
À bout de souffle et d’arguments, le
Burlador se fait emprisonner dans le petit théâtre de Marionnettes, condamné à revivre
inlassablement les schémas de sa propre mascarade.

  • Facebook

Représentations :

Première : Vendredi 13 Août, Eglise de Saint Méloir des Bois.

Du 20 Septembre au 25 Octobre : Tous les Lundis à 20h30, au Théâtre Pixel, Paris.